Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  6 / 12 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 6 / 12 Next Page
Page Background

NOS TECHNICIENS

EN SANTÉ ANIMALE

(dentisterie)

Katy Bérubé

Maude Lacoursière

Marie-Michèle Turgeon

S6

PROMOTION

LA TRIBUNE •

JEUDI 19 NOVEMBRE 2015

Après l’obtention de son diplôme en Techniques de santé

animale au printemps 1997, Mélanie était embauchée

au Carrefour Santé Animale, réalisant ainsi son rêve

d’enfant. «Ce travail allie ma passion pour la médecine

et les animaux tout en me permettant d’aider les gens.

L’aspect humain revêt d’ailleurs une grande impor-

tance; j’aime partager mes connaissances et conseiller

les clients », ajoute celle qui s’occupe aussi du volet

satisfaction de la clientèle, tout en voyant à la gestion

du personnel. «C’est sûr qu’il faut aimer les animaux,

mais il faut aussi aimer les gens! Le technicien est en

première ligne, c’est lui qui prend le rendez-vous, qui

reçoit le client, qui le revoit pour lui donner des expli-

cations, qui prépare l’animal avant la chirurgie, etc. »

Quelles sont d’ailleurs les qualités d’un bon technicien

en santé animale? « Il doit pouvoir faire plusieurs choses

à la fois : répondre au téléphone, accueillir la clientèle,

garder certains animaux à l’œil parce qu’ils viennent

de sortir d’une chirurgie, assister le vétérinaire... Le

technicien en santé animale touche également à une

variété de soins comme l’hygiène des dents et les tests

de laboratoire. Il n’y pas place à la routine! »

En plus de veiller au bien-être des animaux, Mélanie

s’assure que chaque employé est bien et heureux

au travail, et que les clients puissent exprimer leur

insatisfaction. «Notre philosophie ici est que tout se

règle : il est toujours possible de s’entendre! Pourquoi

est-ce si important d’assurer un suivi auprès de nos

clients? Parce qu’on souhaite améliorer tout ce qui

peut l’être. Il n’y a donc jamais de petit commentaire.

On encourage nos clients à s’exprimer : s’ils sont déçus

ou mécontents, je veux comprendre pourquoi. C’est un

processus d’amélioration continue qui se fait aussi à l’in-

terne : c’est essentiel de mettre en place une dynamique

où tout le monde a du plaisir à travailler. C’est pourquoi

on n’hésite pas à déléguer et à faire confiance à nos

employés : chacun fait ainsi des tâches qui l’intéressent

et se sent valorisé. Cela crée un esprit de famille où tous

s’entraident naturellement, sans avoir à demander. »

Tisser des liens de confiance

Mélanie Rodrigue voit également à former les techni-

ciens qui opèreront les différents appareils (biochimie,

hématologie, radiographie...) et seront responsables de

leur entretien. « Il faut savoir déléguer et apprendre à

travailler en collaboration. D’ailleurs, notre équipe est

notre grande force. Nos employés sont avec nous depuis

des années, il y a une belle cohésion entre nous tous, et

aussi des liens qui se sont tissés avec nos clients qui ont

appris à nous connaître avec le temps. Nous aussi, nous

connaissons bien nos clients et leurs animaux. Dans ce

travail, on se doit de développer un lien de confiance

avec le client, car on travaille ensemble au bien-être

de l’animal. »

Si l’hôpital vétérinaire a grandi et élargi sa clientèle, il

a su préserver son esprit familial, tant au sein du per-

sonnel qu’avec la clientèle.

Au service des animaux… et des gens!

MÉLANIE RODRIGUE

technicienne

en santé animale

(gérante hôpital)